Editorial du numérique - 31 octobre 2022


Editorial du numérique - 31 octobre 2022

Article
Accueil Effisyn S.D.S
 
| Effisyn S.D.S | Numérique | Souveraineté numérique  Vu 1289 fois
Article N°27169

Editorial du numérique - 31 octobre 2022

Retrouver l'édito hebdomadaire du numérique, qui vous présente un fait marquant de l'actualité. Ici, je réagis à l'annonce de l'arrivée de #Numspot!

La nouvelle marquante de la semaine, pour le numérique français a été l’annonce de l’arrivée d’un quatrième joueur dans le cloud de confiance en France. On avait eu les annonces #Bleu (Microsoft-Orange), #S3NS (Thalès-Google), puis l’association AWS-Atos… Tous des acteurs s’alliant aux « scalers » américains. Montage cependant bancal, car l’objectif de se protéger de l’extra-territorialité des lois américaines n’est pas obtenu, ainsi que l’a montré un cabinet d’avocat Hollandais !
L’originalité du nouveau venu, c’est que non seulement il trouvera la labellisation « Cloud de Confiance » mais surtout il sera souverain ! En effet les acteurs qui se sont alliés pour fournir cette offre #numspot, sont les Français Outscale (Dassault Système), Docapost (La Poste) et Bouygues Telecom. De plus des acteurs qui proposent déjà des services robustes dans le management de la donnée de santé !
Je veux donc croire, que la migration des données de notre entrepôt de données de santé françaises (anciennement HDH – Health Data Hub), va pouvoir migrer rapidement de #microsoft vers #numspot, les arguties en faveur de #microsoft ne tenant non seulement plus, mais le danger représentant le stockage des données de santé françaises étant lui majeur et inacceptable !
Donc belle nouvelle, à suivre !
 

Emmanuel MAWET

Lien :https://effisyn-sds.com/2022/10/31/editorial-du-numerique-31-octobre-2022/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • JJUG :31/10/2022 17:17:08 C'est sûrement une bonne idée mais mon analyse pour le "HDH" n'est pas optimiste car ce qui manque le plus c'est la volonté de faire. Comme dit Albert Einstein :
    "La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque !"

    Je suis l' "affaire" du HDH depuis début 2020 et ne cesse de poser des questions simples comme
    - quelles sont les fonctions de la quinzaine de modules d'IA(?) que seul MSFT proposerait ?
    - quelles sont les fonctionnalités "essentielles" (pas des gadgets) que les clouds des MAGAF/GAFAM proposent que les fournisseurs de clouds français ne pourraient pas fournir dans un délai raisonnable (1 ou 2 ans) éventuellement en association dans l'esprit de GAIA-X (inspirés de POSIX)

    J'en donnais une idée dans cet articles :
    https://souverainete-numerique.smartrezo.com/n31-france/article-souverainete-numerique-l-europe-peut-elle-disrupter-la-vieille-economie-grace-au-numerique-par-jj-urban-galindo.html?id=25057

    Sur le HDH et GAIA-X en cette fin 2022 je pousse un récent "coup de gueule" avec cet article HDH GAIA-X j’accuse !
    https://forumatena.org/hdh-gaia-x-jaccuse/

    Je ne demande qu'une chose : que je me trompe dans mes analyses, mais je crains d'être seulement lucide. Ce qui est certain c'est que quand j'étais en poste de responsabilité à l'informatique PSA au milieu des années 90, jamais je ne me serais satisfait du défaitisme que j'observe quant à notre incapacité à relever le défi de la souveraineté numérique !

    C'est un français Jean-Marie Hullot (aujourd'hui décédé) qui a "vendu", avec peine, le concept de l'iPhone à Steve Jobs
    Dans les prochains jours, le 10/11 seront célébrés les 50 ans de l'invention du langage PROLOG par le français Alain Colmerauer
    En janvier 2023 ce seront les 50 ans du texte fondateur de l'architecture du réseau Cyclades dirigé par Louis Pouzin qui a inspiré internet avec la première mise en œuvre du concept de "datagramme" (le nom a été proposé ultérieurement).
    https://dl.acm.org/doi/pdf/10.1145/800280.811034
    Certaine "subtilités" n'ont pas été reprises par Vinton Cerf et Bob Kahn quand ils ont défini TCP/IP ce sont aujourd'hui des faiblesses congénitales de ce protocole en sécurité, confidentialité, itinérance (smart phones IOT), qualité de service. Le projet RINA pour un internet du futur, soutenu par Louis Pouzin, propose des solutions
    https://www.linkedin.com/pulse/rina-recursive-inter-network-architecture-pour-les-un-urban-galindo/
rechercher un article, une vidéo...