Souveraineté numérique : L'édito du 13 novembre 2022


Souveraineté numérique : L'édito du 13 novembre 2022

Article
Accueil Effisyn S.D.S
 
| Effisyn S.D.S | Edito | Entrisme GAFAM  Vu 11317 fois
Article N°27272

Souveraineté numérique : L'édito du 13 novembre 2022

Voici le nouvel édito hébdomadaire proposé par Effisn S.D.S.
La chambre de commerce américaine réagit défavorablement aux tentatives de l'Europe de reconquérir son autonomie dans le cloud...
#souveraineténumérique

La chambre de commerce des États-Unis s’inquiète des dispositions réglementaires européennes concernant le cloud, et la nécessaire indépendance aux lois extra-territoriales américaines.

Cela empêcherait l’Europe d’avoir accès pleinement aux offres des géants mondiaux, traduire les gafam. Elle va même plus loin, en menaçant à mis mot de mesures de rétorsions en cas d’adoption de telles mesures (Silicon – 2 Dec 22).

Les Américains n’aiment pas lorsqu’on utilise les mêmes outils qu’eux… Le protectionnisme n’est valide que lorsque les États-Unis se protègent. Il est inacceptable que la colonie européenne cherche à gagner quelque qu’autonomie que ce soit !

Il serait pourtant temps que nous décidions de prendre notre destinée en mains, et refusion de n’être que les laquais de nos « alliés » américains et surtout leurs débouchés économiques pour y déverser leurs produits et services (numérique ou autre) sans nous laisser l’opportunité d’échanger ne serait-ce que sur un pied d’égalité ! Il est temps que le cave se rebiffe !


Emmanuel MAWET

Lien :https://effisyn-sds.com/2022/12/13/editorial-du-numerique-13-decembre-2022/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • JJUG :07/01/2023 17:28:58 C'est curieux comme des défenseurs (officiels) de la liberté et de la concurrence libre et non faussée sont "froissés" quand nous amorçons de petites réactions qui ne sont que de modestes tentatives de réciprocité.

    Cela me fait penser à une ancienne (?) formule :
    "Ce qui est à nous est à nous, ce qui est à vous est négociable. ”
    Nikita Khrouchtchev / L'assemblée générale de l'ONU - 13 Octobre 1960.
    Aussi attribuée à Joseph Staline
    «Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable».
rechercher un article, une vidéo...