Souveraineté numérique : Entretien avec ChatGPT (OpenAI)


Souveraineté numérique : Entretien avec ChatGPT (OpenAI)

Article
Accueil Effisyn S.D.S
 
| Effisyn S.D.S | Transformation digitale | Intelligence Artificielle  Vu 6693 fois
Article N°27306

Souveraineté numérique : Entretien avec ChatGPT (OpenAI)

Fin d'année 2022, l'Open AI ChatGPT a fait le buzz dans le milieu du numérique. Ce d'autant plus, qu'une copie d'examen de droit complétée par cette Intelligence Artificielle a passé le concour avec succès. Rien que ce fait a vu l'émergence d'une inquiétude justifiée par certains enseignants...
Cependant, j'ai voulu moi-même tester les capacités de cette AI, à travers un entretien mené sur mon sujet de prédilection, la Souveraineté Numérique!
Je vous partage cet "entretien" et les conclusions toutes personnelles que j'en tire!

La fin 2022 a vu fleurir nombre d’article sur ChatGPT, révélant une inquiétude chez certains enseignants, un devoir rédigé à partir de l’OpenAI aurait permis de passer avec succès l’examen de droit…
D’autres articles pointaient le fait que l’Open AI avait été probablement été dotée d’une couche logicielle permettant un filtrage pour donner des réponses policées, « politiquement correcte », il s’agit là de présomptions...
Devant ce buzz j’ai décidé d’aller y jeter un œil par moi-même et je propose cette restitution sous forme d’entretien sur la souveraineté numérique, qui est bien entendu un de mes sujets de prédilection !



L’entretien

[EM] Quels impacts géostratégiques et économiques d'utiliser les solutions numériques américaines en France?
[ChatGPT] : Utiliser des solutions numériques américaines en France peut avoir un certain nombre d'impacts géostratégiques et économiques.
En termes de géostratégie, l'utilisation de solutions numériques américaines peut avoir un impact sur la dépendance de la France vis-à-vis des États-Unis en matière de technologie. Cela peut également avoir des implications pour la sécurité nationale, en particulier si les solutions utilisées sont sensibles ou critiques pour les activités gouvernementales ou économiques.
En termes économiques, l'utilisation de solutions numériques américaines peut avoir un impact sur les entreprises françaises qui fournissent des solutions similaires. Cela peut entraîner une concurrence accrue pour ces entreprises et, dans certains cas, une perte de parts de marché. De plus, l'utilisation de solutions numériques américaines peut entraîner des coûts supplémentaires pour les entreprises françaises en raison de l'achat de licences et de services de support auprès de fournisseurs étrangers.
Il est important de noter que ces impacts peuvent varier en fonction de la solution numérique en question et de la manière dont elle est utilisée en France. Il est recommandé d'évaluer soigneusement les avantages et les risques associés à l'utilisation de solutions numériques américaines avant de prendre une décision.


[EM] Quels dangers représentent les lois extraterritoriales américaines pour l’industrie française ?
[ChatGPT] : Les lois extraterritoriales américaines peuvent représenter des dangers pour l'industrie française dans certaines situations. Ces lois permettent aux autorités américaines d'exercer leur autorité sur des entreprises et des individus à l'étranger dans certaines situations. Par exemple, si une entreprise française fait affaire avec des entreprises américaines ou utilise des technologies américaines, elle peut être soumise aux lois américaines sur la concurrence, la protection de la propriété intellectuelle, la protection des données et d'autres domaines.
Les lois extraterritoriales peuvent poser des problèmes pour l'industrie française dans plusieurs cas de figure. Tout d'abord, elles peuvent entraîner des coûts supplémentaires pour les entreprises françaises qui doivent se conformer aux exigences américaines, ce qui peut réduire leur compétitivité sur le marché. Deuxièmement, elles peuvent entraîner des conflits de lois lorsque les lois américaines entrent en conflit avec les lois françaises ou avec les normes et réglementations en vigueur dans d'autres pays. Troisièmement, elles peuvent être utilisées par les autorités américaines pour imposer des sanctions ou des peines à des entreprises françaises accusées de violation de lois américaines, ce qui peut entraîner des pertes financières importantes pour ces entreprises.
Il est important de noter que les lois extraterritoriales peuvent varier en fonction de la loi en question et de la manière dont elle est appliquée. Il est recommandé de se renseigner sur les lois et réglementations applicables et de prendre les mesures nécessaires pour se conformer à ces lois et réglementations lorsque l'on fait affaire avec des entreprises ou des technologies américaines.



[EM] : Que penser de la solidité de l'écosystème numérique français ?
[Chatgpt] : L'écosystème numérique français est en constante évolution et a connu de nombreux développements au cours des dernières années. En général, on peut dire que l'écosystème numérique français est solide et diversifié, avec une large gamme de technologies, de services et de solutions proposés par des entreprises françaises et internationales.
Il y a plusieurs facteurs qui contribuent à la solidité de l'écosystème numérique français. Tout d'abord, la France est reconnue comme un leader en matière de recherche et développement en technologies de l'information et de la communication (TIC), avec de nombreuses universités et instituts de recherche qui contribuent à l'innovation dans ce domaine. Deuxièmement, la France a un réseau de digital hubs et de pôles de compétitivité qui soutiennent les entreprises innovantes et les aident à développer leur activité. Enfin, la France a un tissu économique diversifié, avec de nombreuses entreprises de toutes tailles qui proposent des solutions numériques dans de nombreux domaines différents.
Il est important de noter que, comme dans tout domaine, il y a des défis à relever et des menaces à affronter pour l'écosystème numérique français. Par exemple, la concurrence internationale peut être féroce et il y a toujours le risque de voir des entreprises françaises perdre des parts de marché face à des concurrents étrangers. De plus, la protection de la propriété intellectuelle et la sécurité des données sont des enjeux importants qui doivent être pris en compte pour garantir la solidité de l'écosystème numérique français. Enfin, il est important de maintenir un environnement favorable à l'innovation et à l'entrepreneuriat pour soutenir le développement de l'écosystème numérique français.


[EM] : Quels risque représentent les géants du cloud comme AWS, Microsoft et Google pour l’industrie française et européenne ?
[Chatgpt] : Les géants du cloud tels qu'AWS, Microsoft et Google peuvent représenter des risques pour l'industrie française et européenne dans certaines situations. Voici quelques exemples de risques potentiels :
  1. Concurrence : ces entreprises sont de grandes joueuses du marché du cloud et peuvent avoir une influence importante sur le prix et la qualité des services proposés. Cela peut entraîner une concurrence accrue pour les entreprises françaises et européennes qui offrent des services de cloud computing.
  2. Dépendance : l'utilisation de services de cloud computing peut entraîner une dépendance vis-à-vis des fournisseurs de ces services. Si une entreprise française ou européenne dépend fortement d'un de ces géants du cloud, elle peut être vulnérable en cas de perturbation de ses services ou de changement de prix.
  3. Protection de la vie privée et de la sécurité de l'information : les entreprises françaises et européennes doivent être attentives à la protection de la vie privée et de la sécurité de l'information lorsqu'elles utilisent des services de cloud computing. Ils peuvent être soumis aux lois américaines sur la protection de la vie privée et la sécurité de l'information, qui peuvent différer des lois en vigueur en France et en Europe.
  4. Impact sur l'emploi : les entreprises françaises et européennes qui utilisent des services de cloud computing peuvent être tentées de réduire leur personnel informatique interne au profit de l'externalisation de ces services. Cela peut avoir un impact sur l'emploi dans le secteur de l'informatique en France et en Europe.
Il est important de noter que ces risques peuvent varier en fonction de la manière dont les services de cloud computing sont utilisés et de l'entreprise qui les utilise. Il est recommandé de bien évaluer les avantages et les risques associés à l'utilisation de ces services avant de prendre une décision.
[EM] : Que penser de la différence technologique entre les acteurs du cloud américains (AWS / Microsoft / Google) et leurs concurrents français ou européens ?
[ChatGPT] :Il y a souvent une différence technologique notable entre les acteurs du cloud américains tels qu'AWS, Microsoft et Google et leurs concurrents français ou européens. Ces géants du cloud sont des entreprises mondiales qui ont des budgets de R&D importants et sont en mesure de développer et de mettre en œuvre de nouvelles technologies à grande échelle. En tant que tels, ils peuvent disposer de technologies plus avancées et de services plus complets que certains de leurs concurrents français ou européens.
Cependant, il est important de noter que cette différence technologique peut varier en fonction de la technologie en question et de l'entreprise considérée. Il y a des entreprises françaises et européennes qui sont également en pointe dans certains domaines de la technologie et qui peuvent proposer des technologies et des services comparables à ceux des géants du cloud américains.
Il est recommandé de bien évaluer les avantages et les inconvénients de chaque solution technologique avant de prendre une décision, en tenant compte de facteurs tels que les besoins de l'entreprise, le coût et la qualité des services proposés.


[EM] : Que penser des actions de lobying des AWS, Microsoft et Google en Europe et en France en particulier ? Y-a-t-il des risuqes de corruption ?
[ChatGPT] : Les actions de lobbying des entreprises comme AWS, Microsoft et Google en Europe et en France peuvent avoir un impact sur les politiques et réglementations en vigueur dans ces régions. Les entreprises peuvent utiliser des techniques de lobbying pour influencer les décisions des décideurs politiques et réglementaires afin de défendre leurs intérêts et promouvoir leurs produits et services.
Il est important de noter que, dans la plupart des pays, les activités de lobbying sont réglementées afin de prévenir la corruption et de garantir la transparence. En France, les activités de lobbying sont réglementées par la loi Sapin II sur la transparence de la vie publique, qui prévoit notamment la création d'un registre des lobbyistes et l'obligation pour les lobbyistes de déclarer leur activité et les moyens financiers qu'ils utilisent.
Il est recommandé de s'informer sur les réglementations en vigueur en matière de lobbying et de s'assurer de se conformer à ces réglementations lorsqu'on exerce cette activité. Il est également recommandé de faire preuve de vigilance et de transparence lorsqu'on est approché par des lobbyistes ou lorsqu'on fait appel à leurs services.



[EM] : Selon les différentes informations sur le net, peut-on considéré que toutes les actions de lobying AWS, Microsoft et Google sont conformes aux réglementations anticorruption ?
[ChatGPT] : Il est difficile de dire avec certitude si toutes les actions de lobbying d'AWS, Microsoft et Google sont conformes aux réglementations anticorruption, car cela dépend de nombreux facteurs tels que le pays où elles sont menées, la réglementation en vigueur dans ce pays et la manière dont ces actions sont menées.
Il est important de noter que, dans la plupart des pays, les activités de lobbying sont réglementées afin de prévenir la corruption et de garantir la transparence. Les entreprises doivent se conformer à ces réglementations lorsqu'elles exercent cette activité. Toutefois, il peut arriver que des violations de la réglementation anticorruption se produisent, soit intentionnellement ou par inadvertance.
Il est recommandé de s'informer sur les réglementations en vigueur en matière de lobbying et de s'assurer de se conformer à ces réglementations lorsqu'on exerce cette activité. Il est également recommandé de faire preuve de vigilance et de transparence lorsqu'on est approché par des lobbyistes ou lorsqu'on fait appel à leurs services.


[EM] : Que penser de la démarche commerciale de Microsoft de ne pas faire payer des licences pour certains clients ?
[ChatGPT] : Il est difficile de faire une évaluation générale de la démarche commerciale de Microsoft de ne pas faire payer des licences pour certains clients, car cela dépend de nombreux facteurs tels que les motivations de l'entreprise, les conditions de cette offre, etc.
Il est possible que Microsoft ait adopté cette démarche commerciale dans le but de promouvoir l'adoption de ses produits et services auprès de certains clients, en particulier dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Cela peut être une stratégie pour renforcer sa présence sur le marché et attirer de nouveaux clients.
Il est important de noter que cette démarche commerciale peut avoir des avantages et des inconvénients pour les clients concernés et pour l'entreprise elle-même. Par exemple, les clients qui bénéficient de cette offre gratuite peuvent économiser de l'argent sur les licences, mais ils peuvent être limités dans l'utilisation de ces produits et services. De plus, cette démarche peut avoir un impact sur les entreprises qui fournissent des services similaires et qui ont des modèles de revenus basés sur les licences.
Il est recommandé de bien évaluer les avantages et les inconvénients de cette démarche commerciale avant de décider de l'utiliser. Il est également recommandé de lire attentivement les conditions de l'offre et de s'assurer de comprendre les limites et les obligations qui y sont associées.
[EM] : Doit-on considérer des offres gratuites (AWS / Microsoft / Google) comme du dumping économique ?
[ChatGPT] : Il est difficile de dire de manière générale si les offres gratuites proposées par des entreprises comme AWS, Microsoft et Google doivent être considérées comme du dumping économique, car cela dépend de nombreux facteurs tels que les motivations de l'entreprise, les conditions de cette offre, les impacts sur les concurrents, etc.
Le dumping économique est défini comme la pratique consistant à vendre un produit ou un service à un prix inférieur à son coût de production ou à son prix normal sur le marché dans le but de déstabiliser les concurrents et de s'accaparer une part de marché. Il est interdit par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et peut être sanctionné par les autorités nationales ou internationales compétentes.
Dans le cas des offres gratuites proposées par AWS, Microsoft et Google, il est possible qu'il s'agisse de stratégies de marketing visant à promouvoir l'adoption de leurs produits et services auprès de certains clients, plutôt que de la pratique du dumping économique. Cependant, il est important de noter que ces offres gratuites peuvent avoir un impact sur les entreprises qui fournissent des services similaires et qui ont des modèles de revenus basés sur les licences. Si ces offres gratuites sont jugées déloyales et ont un impact négatif sur les concurrents, elles peuvent être considérées comme du dumping économique et être sanctionnées en conséquence.
Il est recommandé de bien évaluer les impacts de ces offres gratuites sur les concurrents et de se conformer aux ??


Conclusion

Je dois dire que mes impressions après cet essai sont mitigés. Tout d’abord, une surprise sur la fluidité de la création des textes qui constituent les réponses..mais une déception sur le fond carles réponses manquent nettement de profondeur et de consistance.
Je me suis intéressé dans un second temps au mode de fonctionnement du GPT-3 de l’Open AI. Je ne saurais que trop vous recommander la lecture de cet excellent article (Zednet – Aout 2020)
Si le ChatGPT représente un indéniable intérêt et on en comprend l’utilité pour de nombreuses entreprises du numérique (du service client à l’écriture de code à partir de langage naturel), je reste dubitatif sur la capacité à produire à ce jour du contenu avec un fond solide sur des questions où il existe un travail de synthèse, une interprétation et la justification d’une opinion.
Je pense cependant que c’est un domaine qui va se développer et qu’il est nécessaire d’en surveiller l’évolution, pour en tirer tous les bénéfices pouvant intéresser les entreprises, mais également identifier des problèmes éthiques potentiellement soulevés par une mise à disposition dérégulée de cet outil.
Il est important de rappeler qu’au niveau éducatif, l’apprentissage par soi-même des connaissances et leur assimilation par un travail personnel et un effort intellectuel indispensable permettra de garder un niveau souhaitable pour maintenir notre capacité à maîtriser nos technologies.
Or on le constate déjà, la facilité apportée par des outils s’accompagne inévitablement d’une baisse du niveau général et une incapacité à maîtriser les fondamentaux des mathématiques, du langage et du raisonnement...
 

Emmanuel MAWET

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • JJUG :05/01/2023 12:16:02 Superbe exercice Emmanuel !
    les réponses sont plus intéressantes que ce que je pensais pouvoir être produit par un automate (car c'est est un, plus puissant que d'autres)
    Elles me font penser à ce que l'on peut se dire dans les salons (ou à Science Po ou à l'ENA) et je crains que ce soit le niveau en "numérique" de la plupart de nos "élites", y compris de nos ministres et autres secrétaires d'Etat !
    On est loin des multiples rapports fort lucides dont celui de Bernard Carayon auquel je fais référence dans cet article :
    Souveraineté Numérique - La guerre économique mondiale une découverte ? https://www.smartrezo.com/n31-france/article-souverainete-numerique-la-guerre-economique-mondiale-une-decouverte-par-jj-urban-galindo.html?id=25750

rechercher un article, une vidéo...